La Traction sous toutes ses formes !

      Texte et illustrations encore en cours de rédaction

 

 

Dans cet article, nous allons essayer de nous attaquer à la tâche ardue de présentation des différents types de carrosseries et de motorisations qui ont été offertes par le constructeur tout au long de la carrière de la Traction.

 

 

 

salon01.jpg

 

 

 

 

Aujourd'hui, quelques "moutons à cinq pattes" bien connus dans le petit monde de la Traction viennent brouiller l'esprit de l'amateur et nous allons donc essayer d'y voir plus clair en nous attachant aux combinaisons officielles du constructeur.

 

Afin de simplifier l'exercice, et de nous y retrouver dans les versions, on se réfèrera au tableau suivant qui fonctionne sous quelques règles simples:

 

Chaque type de "CAISSE", visible dans les pavés de gauche, se décline en "CARROSSERIES" visibles dans les pavés de droite. A partir du moment où le constructeur a proposé d'usine la déclinaison, on peut associer caisse et carrosserie via un trait de liaison. A défaut, cela n'a pas existé d'usine.

 

De même, dans chaque pavé, on trouve les motorisations correspondantes (que nous détaillerons plus loin) désignées par les chiffres: 7  9  11  15  22

Si le chiffre est commun dans le pavé "CAISSE" et "CARROSSERIE", alors cette motorisation est sortie d'usine. Sinon, cela n'a pas existé d'origine.

 

Par exemple: Aucun trait ne relie la caisse légère avec la carrosserie familiale, cette version n'a effectivement jamais été produite.

De même, la motorisation 15 n'est pas commune à la caisse large et la carrosserie coupé: Le coupé 15 large n'a bel et bien jamais existé d'usine, seules les versions 11 et 22 (motorisations communes dans les pavés "Caisse" et "carrosserie") ont existé.

 

 

 

Caisse 11.jpg

 

Détaillons les motorisations, suivant la nomenclature utilisée dans le tableau ci-dessus:

 

7C'est le moteur des débuts de la Traction, rapidement revu du fait de son manque de puissance et de couple. Il reste toutefois quasi-parfait dans sa conception générale puisqu'il sera décliné jusqu'au type 11D, 27 ans plus tard, et continuera sa filiation sous les capots des DS et ID.

 

Alésage x Course : 72 X 80

Cylindrée: 1303 Cm3

Puissance fiscale: 7 CV

 

9 :  La motorisation "9" se décline en deux types, le constructeur ayant rapidement conservé la seule course de 100 mm sur ses moteurs à 4 cylindres, dans un but évident de simplification en production.

 

Alésage x Course: 78 X 80

Cylindrée: 1529 Cm3

Puissance fiscale: 9 CV

 

Alésage x Course: 72 X 100

Cylindrée: 1628 Cm3

Puissance fiscale: 9 CV

 

11 : C'est la motorisation la plus répandue sur tous les types de Tractions.

 

Alésage x Course: 78 X 100

Cylindrée: 1911 Cm3

Puissance fiscale: 11 CV

 

15: Le constructeur passe aux 6 cylindres, sur les mêmes côtes que le moteur 11. Comme rien n'est vraiment simple chez Citroën, ce moteur tourne initialement "à gauche", soit en sens anti-horaire lorsqu'on le regarde face à la voiture. Par la suite, et sans autre véritable raison également, le constructeur le proposera en version "D" tournant à droite. Exercice d'ingénieurs désoeuvrés ?

 

Alésage x Course: 78 X 100

Cylindrée: 2867 Cm3

Puissance fiscale: 16 CV

 

22: Citroën tente audacieusement la formule 8 cylindres en V sur ce qui reste encore aujourd'hui une auto mythique, toujours activement recherchée par une poignée de passionnés.

 

Alésage x Course: 78 X 100

Cylindrée: 3822 Cm3

Puissance fiscale: 22 CV

 

 

Maintenant que nous avons défini, à travers leur cylindrée, nos 6 types de motorisations, compliquons un peu l'affaire en listant les appellations officielles du constructeur.
Pourquoi "compliquons" ?  Tout simplement parce qu'au début les choses étaient simples, la "7" était motorisée par le moteur type 7, la "11" par le moteur type 11, la "22" par le moteur type 22.

Par la suite, les différentes déclinaisons, non pas de carrosseries ni de caisses, mais de motorisations, se sont accompagnées d'appellations ne reprenant plus les puissances fiscales des moteurs.

Par exemple, Citroën a rapidement proposé une "7S" motorisée en 11.

De même, la "15 Six" n'a jamais correspondu avec sa puissance fiscale de 16 CV

 

 


Il est donc temps de nous référer à un autre tableau, reprenant le principe du précédent pour illustrer les correspondances entre les 6 différentes motorisations et les types commerciaux du constructeur:

 

 

Moteurs TA.jpg



10/10/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres