Le Graissage

"Il vaut mieux graisser peu et souvent que rarement et abondamment !"

Ce dicton de vieux mécanicien doit rester à l'esprit du tractionniste avisé.

S'il est vrai que les notices d'époque recommandent un graissage tous les 1000 Kms, on peut compte tenu du bon état des routes d'aujourd'hui, sollicitant moins les articulations du train avant, espacer ces périodicités pour graisser tous les 2000 Kms environ.

Commencer par avoir le bon outil: Peu d'entre vous se sont fait greffer un troisième bras.
La pompe "pistolet", manipulable d'une seule main sera donc préférable à la pompe classique à levier.
En effet, l'embout se dé-clipse très fréquemment du graisseur, sous la pression, et il est impossible à deux mains d'appliquer fortement l'embout hydraulique, tenir la pompe et actionner le levier en même temps.

Des pompes du modèle de la photo sont idéales pour la Traction. On peut les appliquer fermement sur le graisseur tout en pompant.



On utilisera une graisse de qualité, pas le modèle "1° prix".
On trouve de la bonne graisse dans tous les magasins spécialisés pour les fournitures automobiles, en cartouche ou en pot.

Idéalement, le graissage de la voiture se fait roues pendantes, véhicule sur chandelles, ou sur pont élévateur prenant sous la caisse (mais ce n'est pas absolument indispensable): les articulations et rotules ne sont pas alors sous tension et la graisse pénètre mieux.
Nettoyer soigneusement chaque graisseur avant usage, pour ne pas introduire de poussières abrasives avec la graisse, et après également pour ne pas souiller la voiture.
Graisser modérément, en surveillant attentivement les soufflets cuir ou caoutchouc pour ne pas les faire éclater avec la pression.

Lorsque l'on est sur une voiture négligée depuis longtemps, ne pas hésiter à graisser plus abondamment et fréquemment au début pour chasser la vieille graisse probablement décomposée avec le temps.

Le graissage est un moment très important, à faire en prenant son temps: Il permet dans la même opération d'inspecter les dessous du véhicule, et de surveiller quasiment tous les éléments de sécurité des trains roulants: rotules, tuyaux de freins, direction, etc...

 

 

 

graissage.jpg

 Pour ne rien oublier



Utiliser une burette remplie d'huile moteur, à bec rigide de préférence pour soulever le couvercle à ressort des huileurs (pompe à eau et butée d'embrayage) et une burette remplie d'huile fine de vaseline pour les charnières de portes et autres petites articulations.



On peut facilement emporter une petite burette d'huile fine à placer sous le capot, suivant le montage décrit sur les photos suivantes qui fait très "époque".

Ingrédients: un clip métallique + 3 minutes de temps.
Ajuster l'ouverture du clip pour qu'il maintienne le corps de la burette sans l'écraser, puis le clipser sur le support du bidon d'huile sous le capot.


 


15/06/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres