Reflets dans un oeil d'amateur, ou l'esthétique de la chose

Dans la Traction, l'ensemble du thème esthétique est fondé sur deux éléments qui se répètent sur toute la voiture: La double courbure et l'ellipse déformée (je n'ai pas trouvé d'autre concept pour le définir).
Double courbure pour les lignes ouvertes, délimitant deux zones ou un bord d'élément: Ailes avant (sur leurs deux axes, longueur et largeur) et arrières, ceinture de pavillon, découpe de capot, pare chocs moustaches, etc...

 

aile01.jpg

  C'est plus qu'une courbe, un trait de génie

 


Ellipse déformée pour les ouvertures: Vitres latérales, pare brise, lunette arrière, forme de la calandre, découpe des portes et de la malle plate, avec parfois un mélange des deux (découpe arrière des portes arrières par ex).
Ces deux thèmes se répètent à l'infini quelque soit l'angle d'où l'on regarde la voiture, et quelque soit l'élément que l'on observe.
C'est le  principe de répétition, fort bien utilisé par Bertoni, qui a prévalu au dessin des formes de la TA, lui conférant cette unité et cette cohérence certainement uniques dans l'histoire de l'automobile.




Ce principe est utilisé principalement en musique et en peinture, ou encore en architecture. Là où l'on pourrait croire qu'il introduira dans l'oeuvre un aspect répétitif, il lui donne au contraire une force exceptionnelle et une puissance exprimée par la très forte cohésion du dessin, de l'expression qui s'en dégage.



Les belles automobiles au dessin réussi sont nombreuses, nous les connaissons toutes. La Traction va indiscutablement au delà, le regard du connaisseur comme du néophyte le prouvent, elle est une voiture esthétiquement "plus que réussie" grâce à la connaissance artistique de son concepteur, et l'utilisation de véritables procédés esthétiques destinés à lui conférer bien plus qu'un bel aspect.
Ses lignes et les artifices qui ont prévalu à son dessin, que nous venons de voir, provoquent presque mécaniquement une réaction émotionnelle chez l'individu qui les contemple, de l'esthète cultivé à l'homme de la rue.


C'est là une des raisons de la réussite du dessin de la Traction: Conçu avec des techniques artistiques éprouvées, ne se résumant pas à un simple dessin inspiré, mais définissant un ensemble indivisible et cohérent. On ne peut retrancher un élément de sa carrosserie sans l'enlaidir, tout comme on ne peut rien y rajouter pour l'améliorer esthétiquement. De la même manière, aucun des éléments isolés de la Traction ne se greffe avec succés sur une autre voiture.


De nombreux accessoiristes et carrossiers s'y sont cassé les dents, enfantant de tristes rejetons patauds et maladroits.


Il en va ainsi des véritables oeuvres, uniques et intemporelles, fruit de techniques et méthodes éprouvées et non simples jets inspirés d'un instant de talent. Pour traverser les ans et plaire encore à travers les décennies, elle porte une part d'inspiration, une part de technique et ne fait pas oublier non plus sa part féminine, agrégat de courbes choisies, catalysant une réaction inévitable dans la rétine masculine, élément primordial dans le choix d'achat de ce qui n'était après tout qu'un objet de consommation.




24/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres