Réglage du ralenti

Pour régler le ralenti de notre Traction, rien de bien ésotérique ne nous attend:

Il faut seulement se souvenir de quelques éléments communs à tous les modèles de carburateurs, et tous les moteurs de Tractions.


1° la vis de richesse agit sur le débit d'essence au ralenti, et non d'air: on enrichit en dévissant la vis, on appauvrit en la vissant


2° les moteurs de Traction, tous modèles confondus, tiennent un ralenti très bas lorsque bien réglés. Ne pas céder à la tentation de le régler trop bas, la pression d'huile s'en ressentirait, et les risques de calage aussi. De même sur les caisses légères où le radiateur est plus petit, un ralenti trop bas fera chauffer le moteur par insuffisance de vitesse de rotation du ventilateur.


3° Inutile de se lancer dans ce réglage si l'allumage n'est pas parfaitement au point (voir article correspondant). On régle toujours en priorité l'allumage puis la carburation et en particulier le ralenti. Pour le réglage, placer la commande d'avance manuelle à mi course.


4° régler moteur chaud, mais pas trop chaud comme après une randonnée rapide sous forte chaleur, le réglage serait alors probablement inexact. On règle également le moteur avec tous ses accessoires, le filtre à air (propre!) en place.

 

 

Bien repérer les vis de régime et de richesse.

Pour des raisons de simplicité, les photos présentent un carburateur à l'établi, mais il est évident qu'une fois sur la voiture, rien ne change et on retrouve nos vis au même endroit.

 

 

Sur 15/6, les vis de richesse sont doubles, une pour chaque corps, et devront être manipulées de la même valeur simultanément.

 

On remarque le repérage (petit point blanc) sur la tête des vis afin de bien contrôler la rotation de celles-ci à partir du serrage.

Chacun peut se faire ce repérage avec un simple coup de pointeau sur le plat de la tête de vis, et un marquage à la peinture blanche. C'est très utile pour savoir où l'on en est, surtout sur 15/6.


 

A- Prérégler la (les) vis de richesse en la vissant à fond, surtout sans forcer, et en la desserrant de 1,5 tours.

 

 

 

 

B- Moteur en marche, rechercher alors avec la vis de régime un ralenti un peu accéléré (800T/min environ)

 

 

 

 

C- A ce moment, agir sur la vis de richesse de façon à rechercher le régime le plus rapide du moteur, et surtout le plus stable: on repère assez vite et facilement le "point de bascule" où dans le sens du dévissage (enrichissement) le moteur commence à "galoper", c'est à dire tourne comme si l'on tirait le starter, et où dans le sens du vissage (appauvrissement) il se met à ralentir à nouveau, en tournant de manière irrégulière, en "boitant".

 

 

 

 

Ce point est en fait le point idéal de richesse du ralenti: On peut alors finir le réglage en dévissant la vis d'un huitième de tour pour enrichir un tout petit peu le ralenti et le stabiliser

 

D- Avec la vis de régime, revenir alors à un ralenti assez bas et stable: environ 500 T/min.

Personnellement, nous réglons "un chouïa" plus haut, de 50 T/min environ, mais guère plus car alors on risque de faire souvent craquer la première vitesse en l'engageant.

 

E- Retoucher alors éventuellement la richesse, si besoin, mais on ne doit guère devoir s'éloigner du point initial de + ou - 1/8ème de tour, sinon cela signifie que le carburateur a une avarie quelconque, et principalement une prise d'air, à la bride de jonction ou à l'axe du papillon (voir l'article sur la restauration).

 

Essayer alors la voiture, cela doit être bon, avec un réglage stable.

Attention, du fait de mauvais réglages de la suspension moteur, certaines Tractions ont parfois des problêmes de vibration d'éléments au ralenti (ailes, phares, échappement). Vérifier cela.

Chaque Traction a son propre réglage idéal, à vous de le trouver !



13/11/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres